• MUSICWITHSTYLE

  • COMMENTAIRES

  • Rick { Yeah j'adore, superbe voix sur des sons electros tout en apesanteur. }
  • LRC { Il ne manque que Bob Sinclar... }
  • Rick { Wellcome back Mister Juanito! }
  • Juanito { Magnifique denier chapitre d'une belle épopée que l'on a aimé suivre. Bravo et merci à toi de nous avoir fait... }
  • Juanito { Une locution de circonstance ! :-) }
  • LRC { Ave cesare morituri te salutant }
  • Juanito { Très bon, une musique plus complexe qu'il n'y paraît, assez cérébrale, tout est dans le mouvement de tête... :-) }
  • Juanito { Je savais Mikis inventeur du Sirtaki mais j'ignorais cette histoire de cheville d'Anthony... Une belle histoire, j'aime bien! :-) }
  • Jane+Doe { On appréciera d'autant plus en sachant qu'Anthony Quinn s'était blessé à la cheville la veille... Theodorakis a alors modifié la... }
  • Jane+Doe { Magnifique ! }
  • Juanito { Oui! Un album magnifique, un de ceux à retenir pour cette année! Plein de reprises superbes et un bel objet... }
  • tiphaine { magnifique ! j'étais passée à côté....le hasard fait quelquefois bien les choses , je suis "tombée "dessus sur youtube et... }
  • Jane+Doe { À fond Daisy Daisy, en boucle depuis 2 heures sur mon ordi ! }
  • LRC { J'avoue aimer ce coté un peu barré de Daisy Daisy... }
  • Juanito { Malgré les indéniables qualités esthétiques du clip de Daisy je préfère le groove de Cologne }
  • LRC { Bien éclectique, une superbe compil à la recherche de la chaleur de la coupe... }
  • Rick { Un petit Loukom qui passe tout en douceur.. }
  • Juanito { C'est vrai que je ne connais pas trop, alors merci pour la chronique! }
  • La Comète de Meshell

    19.09.14
    Par Juanito
    Meshell Ndegeocello - Comet Come To Me

    Ne cherchez pas dans le ciel cette comète mais plutôt du coté des bacs de disques, l’objet venant d’y atterrir en 2014. Après un bel opus précédent, hommage à Nina Simone, et sa production de l’excellent album Time d’Anthony Joseph, Meshell Ndegeocello s’en est retournée à ses univers.

    C’est qu’en vingt ans de carrière et dix albums, cette bassiste et chanteuse a exploré bien des mondes et des partitions. Du hip hop au rock, du jazz à l’électro, de l’afrobeat à la folk, la jungle luxuriante de sa musique ne connaît pas de frontière. Créative et intransigeante dans ses choix, elle fut parfois adulée mais aussi incomprise.

    La comète Meshell revient pour une onzième révolution autour de Gaia, planète du groove, onzième album, énième chapitre d’une œuvre qui renoue avec le meilleur et la richesse de toutes ses influences. Une voix posée sur des arrangements aux complexités mélodieuses, la comète devrait laisser sa traînée dans la partition étoilée.

    Meshell Ndegeocello « Comet, Come To Me » (2014, Naïve)

    « Friends » (reprise du rappeur Whodini)

    « Good Day Bad »

    « Forget My Name »

    Et le clip de Shopping For Jazz, autre morceau extrait de l’album

     

    Gitanes et Rhum

    17.09.14
    Par Juanito
    Gipsy Rhumba

    Même aux heures les plus sombres du Franquisme la ferveur des guitares et l’âme gitane trouva à s’exprimer. Elle fut même d’une étonnante créativité les sixties venues, métissant ses racines flamenco de musique cubaine et caribéenne non sans un soupçon de rock’n’roll. Une épopée gitane à écouter sur le Gipsy Rhumba de l’excellent Soul Jazz Records qui exhume ces morceaux oubliés après cinq années de travail, l’échine de l’archéologue ployant dans la poussière des vinyles.

    Les influences afro-cubaines sont assumée et jouées avec fierté, elles suintent dans les partitions du foyer catalan des gitans, donnant parfois lieu à d’explosives partitions portant à blanc les flammes gitanes. Nuestro Ayer de Rabbit Rumba ou Labios Morenos de El Noi en étant les parfaites illustrations sonores. La catalane Flamenco s’entrelace de ses cousines cubaines et caribéennes sous les doigts agiles et les claquements de mains.

    Le superbe travail du label est assez remarquable par son livret reprenant toutes les pochettes et textes de présentation des albums retenus ainsi que les photos du français Jacques Leonard qui a suivi cette communauté gitane au début des années soixante. Il vaut aussi pour quelques reprises savoureuses : le standard Tequila ou El Pan y Los Dientes, étonnante reprise d’Hugues Aufray (Le pain et les dents).

    Gipsy Rhumba (2014, Soul Jazz Records)

    Rabbit Rumba « Nuestro Ayer »

    El Noi « Labios Morenos »

    Juncal Y Sus Calistros « Tequila »

    El Piano De Chacho Y Sus Rumbas « El Pan y Los Dientes »

     

    Le Tempo du Temps Perdu

    15.09.14
    Par Juanito
    Piers Faccini & Vincent Segal - Songs of Time Lost

    Puisant aux racines de leurs influences et amitié, Piers Faccini et Vincent Segal sortent Songs Of Time Lost. Album intimiste aux compositions feutrées à peine agitées d’un triptyque : voix et guitare pour Piers, violoncelle pour Vincent. Entre folk et musiques traditionnelles d’Italie ou d’autres soleil, le son du duo fait merveille.

    D’un coté Piers Faccini, père italien et mère anglaise, grandi en France, en culotte courte et la partition rapiécée, il est un alchimiste de la folk. De l’autre Vincent Segal violoncelliste de formation classique, moitié de Bumcello et génial musicien aux innombrables collaborations allant d’Alain Bashung à Sting en passant par M, Cesaria Evora et bien d’autres.

    Du blues créole de Mangé Pou Le Cœur au chant napolitain Jesce Sole, un répertoire s’abandonnant entre douceurs nostalgiques et mélodies intimistes que seul l’écrin du label No Format pouvait accueillir.

    Piers Faccini & Vincent Segal « Songs Of Time Lost » (2014, No Format)

    « Cradle to the Grave »

    « Jesce sole »

    « Mangé pou le coeur »

    Un court extrait de deux musiciens en concert, accompagnés de la chanteuse Alice Russell

     

    Mamy Blue

    12.09.14
    Par Juanito
    Naomi Shelton - Cold World

    Au cœur de l’Alabama des années 50 on pouvait entendre dans le chœur d’une église baptiste perdue la voix de la petite Naomi Davis Shelton. Un talent qui la mènera à New York et croquant la grosse pomme à pleine dent, l’innocence du gospel se perdit dans la soul des sixties.

    Commence alors une très longue carrière de scène, jouant de clubs en clubs jusqu’à ce que les producteurs de Daptone lui propose un premier album en 2009. Encore une fois le label de Sharon Jones ou Charles Bradley eu du nez en signant cette extraordinaire chanteuse métissant gospel et soul d’une belle alchimie de groove.

    A 70 ans passés la voilà de retour, la voix rauque et assurée, sertie sur les arrangements du son Daptone, Naomi Shelton distille un groove qui enivre. Accompagnée des Gospel Queens, chœur palpitant et patiné d’un ensemble de voix âgées de 17 à 82 ans, Mamy Blue chante son Cold World. Jamais bisque ne fut plus chaude, question groove Naomi Shelton la septuagénaire donnerait de la partition à retordre aux petits jeunes !

    Naomi Shelton « Cold World » (2014, Daptone)

    « It’s A Cold, Cold World »

    « Bound For The Promised Land »

    « Get Up Child »

    Et le clip de Sinner, autre morceau extrait de l’album

     

    Ennio le Diabolique

    10.09.14
    Par Juanito

    Avant qu’Hollywood ne fasse des comics le nouvel évangile de ses succès au box office, dans les années soixante il y eu déjà quelques adaptations. On pense à la série Batman ou encore à Barbarella produit par Dino De Laurentiis, mythique producteur italien, auquel on doit des films allant de la Strada au Silence des […]

     

    La Flamme Glacée du Petit Dragon

    08.09.14
    Par Juanito

    L’hiver vient. Au nord le linceul blanc de la mort cristallise la vie dans l’éternité des légendes… Et déjà éclot dans son nid de neige l’œuf du Petit Dragon… Mais nous ne sommes pas au delà du Mur dans le Trône de Fer, œuvre de Georges Martin dont UM vous recommande chaudement la lecture ainsi […]

    Tags :
     

    Je me rappelle

    05.09.14
    Par LRC

    Je me rappelle le temps doré de la guerre froide. Nous étions deux blocs face à face mais le monde était plus prévisible. Nous pensions changer le monde et renverser le capitalisme. Rien à voir avec ce vulgaire truand du FSB aujourd’hui au pouvoir. Ah ! Rappelle toi Irina, nos escapades romantiques dans notre datcha […]

    Tags :
     

    dAngEr

    04.09.14
    Par Max Flash

    La société de loisirs reconstitue jusqu’à la moindre parcelle du monde sur un mode sécurisé débilitant, ici un hôtel aux Bahamas vous donne le grand frisson de plonger dans la fosse aux requins dans un décor exotique de fond d’aquarium peplumesque. Le danger et son côtoiement deviennent un argument marketing pour les tours opérateurs, l’illusion […]

     

    LAST PODCAST

    ultramagnetique brazil podcast
    Juanito - Braziu Groove
    Brazil groove

    >>> Voir les autres podcasts

    Nous sommes ouvert à toutes les suggestions et idées. Vous pouvez nous joindre à l'adresse email

    contact @

    ultramagnetique.com

    Ultramagnetique Labels
    ON AIME LES
    LABELS
    blood and Fire Blue Note Because Music Motown Jazzman Records Soundway Chess Records Ubiquity Records Verve Tru-Thoughts Vampisoul Kompakt Crammed Discs Go Beat Studio One Soul Jazz Records Capitol Records Trojan Stax Light in the Attic Brunswick Records No Format Freude am tanzen Real World